Un pour tous

Les capteurs de roues inductifs sont fiables, robustes et flexibles. Ces propriétés en font la base idéale pour des applications tant éprouvées qu’innovantes de l’industrie ferroviaire. Hannes Kalteis, Frauscher Product Management, en présente quelques exemples.

Sur de nombreux marchés ferroviaires du monde entier, les capteurs de roues inductifs sont aujourd’hui utilisés comme base des compteurs d’essieux. Leur mission principale est la détection de l’occupation des voies. Dans cette combinaison, ils sont également fréquemment utilisés comme émetteurs de signaux pour passages à niveau.

L’implantation de cette technologie dans diverses régions et sur différents types de voies partout dans le monde contribue cependant aussi à la découverte constante de nouvelles applications pour les capteurs de roues. En effet, leurs capacités peuvent être exploitées de manières diverses et variées. Au sein d’installations diverses, elles fournissent des informations fiables sur la présence d’un train, sa vitesse ou encore son sens de déplacement. Au-delà de cela, elles peuvent également évaluer la longueur d’impulsion de la roue ou le diamètre de la roue.

La flexibilité joue ainsi un rôle majeur. En effet, pour répondre à des exigences spécifiques à un projet ou marché, des modèles préétablis en d’autres endroits doivent parfois être adaptés. Cela se fait toujours à la croisée du champ de tensions entre exigences, propriétés techniques et savoir-faire.

C’est de là que sont nés les principaux aspects du développement du capteur de roues Frauscher RSR110 qui, grâce à son interface analogique ouverte, peut facilement et rapidement être intégré à n’importe quelle infrastructure. Aujourd’hui, ce capteur est disponible en deux variantes : le RSR110d contient deux systèmes de capteurs, le RSR110s contient un système de capteurs. Le RSR110 peut ainsi être utilisé pour la réalisation de systèmes individuels approvisionnés en données de mesure précises par le capteur de roues.

Un partenaire solide pour des systèmes innovants

L’électrification croissante des lignes de chemin de fer impose des contraintes de plus en plus strictes sur les installations de l’industrie ferroviaire qui doivent pouvoir remplir leurs diverses tâches tout en affichant une grande stabilité CEM par exemple. Souvent, les fabricants de ces systèmes font appel à des capteurs de roues inductifs qui s’avèrent extrêmement robustes, même dans le domaine de la compatibilité électromagnétique.

Le triage à butte : de nouveaux composants pour des concepts éprouvés

Sur le triage à butte, les capteurs de roues inductifs sont utilisés pour différentes applications.Sur le triage à butte, les capteurs de roues inductifs sont utilisés pour différentes applications.

Les triages à butte forment un composant essentiel de nombreuses installations de manoeuvre. Les capteurs de roues prennent en charge diverses tâches dans cette zone, dont la mesure de la vitesse.

Les aiguillages via lesquels les wagons sont affectés aux différents trains peuvent être réglés de manière fiable à l’aide des capteurs de roues inductifs. Ils assurent, en outre, par la pesée parfois nécessaire des wagons, un positionnement précis sur la base de la longueur d’impulsion de la roue.

Depuis septembre 2017, une installation de ce type est en exploitation en Amérique du Nord. Des problèmes récurrents rencontrés avec l’infrastructure existante avaient poussé l’exploitant à se mettre en quête d’alternatives. La décision a alors été prise d’installer deux RSR110d au niveau du triage à butte. L’impulsion de réglage de deux aiguillages est envoyée par l’un des RSR110s à l’entraînement d’aiguillage correspondant.

L’identification et le triage des trains sont alors réalisés par un système d’identification automatique des équipements (AEI). L’intégration des capteurs de roues au système AEI et au centre de contrôle de l’intégrateur de système a pu être réalisée sans adaptation supplémentaire. Le système apporte pleine satisfaction au client depuis sa mise en service.

Détecter, compter, mesurer et activer

Une entreprise canadienne, la Wayside Inspection Devices Inc. est active bien au-delà de ses frontières. Le système laser TBOGI de l’entreprise mesure la géométrie des bogies lors de passages de trains. Il détecte ainsi de manière anticipée toute déviation éventuelle de l’alignement des bogies et permet d’y remédier rapidement. Dans le cas contraire, de telles déviations pourraient entraîner une usure plus rapide des roues du train voire, le cas échéant, un endommagement des voies.

Le capteur de roues RSR110d est utilisé ici pour la détection de la présence d’un train et de son sens de passage, sa vitesse, ainsi que de la distance entre ses essieux. Il active et désactive également l’enregistrement des données par le système TBOGI.

« L’intégration du capteur passe par une interface matérielle spécialement développée utilisée pour la digitalisation du signal. Aucune adaptation coûteuse du matériel et du firmware du système TBOGI n’a été nécessaire. La précision avec laquelle le RSR110d effectue différentes mesures est d’une importance capitale pour nos systèmes », indique Denis D’Aoust. Le président de Wayside Inspection Devices Inc. se déclare convaincu par les propriétés du capteur de roues.

Projet EntKuRo

Le robot de découplage EntKuRo en serviceLe robot de découplage EntKuRo en service

La précision élevée des capteurs de roues peut jouer un rôle crucial, comme le démontre le projet EntKuRo, forme abrégée pour « Entkupplungsroboter » (« Robot de découplage »). Ce projet a été subventionné par le ministère fédéral autrichien des transports, de l’innovation et de la technologie (BMVIT) et l’Agence autrichienne de promotion de la recherche (FFG) dans le cadre du programme « L’avenir de la mobilité – Mobilité des marchandises » (« Mobilität der Zukunft – Gütermobilität »). Les partenaires du projet sont la Haute école spécialisée de Haute-Autriche, ÖBB Infrastruktur, la Haute école spécialisée de St. Pölten, l’Austrian Institute of Technology et la société Ulbrich.

« Le transport ferroviaire européen de marchandises reste dominé par l’attelage à vis développé au 19e siècle. Ce système a été conçu pour une commande manuelle et ne répond pas aux exigences actuelles en matière de productivité et de sécurité au travail », commente Christoph Zellner, représentant de la Haute école spécialisée de Haute-Autriche, en rapport avec le contexte du projet. Monsieur Zellner explique : « Dans le cadre du projet EntKu- Ro, les processus de séparation des wagons de marchandises ont été analysés et un dispositif mécatronique visant à la réalisation entièrement automatique du processus a été développé.

Le robot de découplage a été testé en conditions réelles sur une voie d’essai de la gare de triage de Linz. Le développement réussi d’un tel système nécessite l’utilisation des capteurs les plus divers, tels que le capteur de roues RSR110d de Frauscher. Celui-ci permet aussi bien la détermination fiable du nombre d’essieux et leur synchronisation avec la base de données, que la validation du processus de découplage. En outre, grâce à l’évaluation des fronts des signaux, il peut également calculer la vitesse du train le franchissant. Le capteur de roues est donc un fondement essentiel du découplage sûr et fiable des wagons. »

La précision de détection des trains – un sujet d’actualité

Cette petite sélection d’exemples d’applications ne prenant pour base qu’un seul modèle de capteur montre l’importance de cette technologie pour l’avenir de l’industrie ferroviaire.

En termes de précision et de fiabilité, les capteurs de roues inductifs resteront sans doute encore longtemps à la pointe de la technologie. Des caractéristiques supplémentaires, telles que la mise à disposition de divers modèles aux options de câblage individuelles ou interfaces ouvertes, rendent ces appareils d’autant plus concurrentiels.


Jeden za qszystikich

Du capteur à la gamme de prouits

Le RSR110 a déjà été utilisé dans le cadre de plusieurs projets grâce à son interface analogique ouverte et ses caractéristiques positives. L’évaluation du signal peut être effectuée tout à fait librement selon ses propres besoins par l’intermédiaire d’un système électronique simple, d’un API ou d’un microcontrôleur. Le nombre de composants matériels, ainsi que l’espace et le courant nécessaires se voient ainsi réduits. Les seuils de déclenchement et les fréquences d’échantillonnage peuvent également être choisis librement en fonction des applications concrètes. Pour les systèmes qui ne nécessitent pas d’intégration logicielle individuelle, les informations des capteurs de roues peuvent être digitalisées par l’intermédiaire du Frauscher Wheel Sensor Signal Converter WSC.

Plusieurs fois, le RSR110 a également remplacé avec succès des capteurs individuels. Afin de poursuivre la simplification de ce processus, Frauscher a développé un modèle de capteur équipé d’un système de capteur unique et permettant un câblage correspondant. La gamme distingue désormais le RSR110d (double) à deux systèmes de capteurs et le RSR110s (simple) à un système de capteurs. Se fondant sur de nombreuses années d’expérience dans le développement de capteurs fiables, Frauscher a créé un produit extrêmement flexible pouvant être intégré aux applications les plus diverses. Des applications anciennes ont ainsi pu être grandement améliorées et de toutes nouvelles approches ont pu également être développées.

Hannes Kalteis

Hannes Kalteis

22.02.2018

Applications

1759 mots

12 minutes (temps de lecture)

Un pour tous Un pour tous Un pour tous Un pour tous

Articles similaires

Détection des trains: Un instantané

Technologies

Détection des trains: Un instantané

Franz Pointner | 07.03.2018 | 2966 mots | 20 minutes (temps de lecture)

Les systèmes de détection des trains modernes utilisent différentes approches. Franz Pointner, directeur de la FDMS chez Frauscher, analyse leurs diverses possibilités d’adaptation aux exigences actuelles.

En savoir plus
Une question subsiste: Analogique ou digital?

Technologies

Une question subsiste: Analogique ou digital?

Manfred Sommergruber | 26.06.2017 | 830 mots | 6 minutes (temps de lecture)

Les signaux des capteurs de roues sont disponibles au format analogique ou digital. Manfred Sommergruber explique les particularités du capteur de roues RSR110 de Frauscher.

En savoir plus
L’avenir du comptage d’essieux

Technologies | Marchés

L’avenir du comptage d’essieux

Elaine Baker | 07.02.2018 | 1803 mots | 13 minutes (temps de lecture)

La détection de roues et le comptage d’essieux sont, aujourd’hui, à la pointe de la technologie en matière de fiabilité de détection des trains. Elaine Baker, Managing Director Frauscher UK, présente quelques exemples montrant que cela ne changera pas de sitôt, même au vu des nouvelles opportunités offertes par la digitalisation de l’industrie ferroviaire.

En savoir plus
Surveillance de matériels roulants et des voies

Applications

Surveillance de matériels roulants et des voies

Mayank Tripathi | 04.09.2016 | 780 mots | 6 minutes (temps de lecture)

Une solution unique pour les trains et les voies ferroviaires : les Frauscher Tracking Solutions FTS allient la technologie DAS et les systèmes de détection des roues en un système complet performant. Elles offrent de nouvelles opportunités de surveillance, quelle que soit la complexité du réseau.

En savoir plus